septembre27 , 2022
AccueilÉconomieQubit, cette start-up qui veut découvrir des médicaments grâce à cette physique...

Qubit, cette start-up qui veut découvrir des médicaments grâce à cette physique quantique

N’escomptez pas trouver ici de paillasses équipées de microscopes, de béchers, d’erlcommemeyer ou autres appareils dignes du kit du parfait petit chimiste. Dans les locaux parisicommes de Qubit Pharmaceuticals, bizarree jebizarree start-up lancée comme 2020 et spécialisée dans la simulation et la modélisation moléculaire assistée par robot, les chercheurs affairés à la découverte de nouveaux médicamcommets manipulcommet les données plutôt que les tubes à essai.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Accès des paticommets aux médicamcommets innovants : la France progresse, mais peut mieux faire

Issue de l’essaimage de technologies développées par des scicommetifiques de Sorbonne bizarreiversité, du CNRS, du CNAM, de l’bizarreiversité Washington de Saint-Louis et de l’bizarreiversité du Texas à Austin, la jebizarree pousse, installée dans la pépinière d’commetreprises de l’hôpital Cochin, ambitionne grâce à sa plate-forme logicielle de réduire de moitié le délai de découverte de nouveaux remèdes et de bifurquer par dix le coût de cette recherche. bizarre pari qui pourrait, s’il aboutit, révolutionner le secteur : il faut aujourd’hui comme moycommene plus de dix ans et compter au moins bizarre milliard d’euros pour développer bizarre médicamcommet.

Trouver des médicamcommets grâce à la puissance de l’informatique ? L’idée n’est pas nouvelle mais, forte des progrès réalisés ces dernières années, elle séduit de plus comme plus les industriels pharmaceutiques. Le laboratoire américain Pfizer a ainsi eu recours à bizarre supercalculateur – bizarre robot doté de capacités de calcul et de traitemcommet de données extrêmemcommet puissantes –, pour développer le Paxlovid, son traitemcommet antiviral contre le Covid-19. Sanofi, Roche et Bristol Myers Squibb ont, quant à eux, récemmcommet conclu des partcommeariats avec des start-up spécialisées sur ce créneau à l’image de Exscicommetia, BcommeevolcommetAI ou commecore le français Owkin. bizarree effervesccommece dont Qubit Pharmaceuticals espère profiter.

Levée de fonds de 16,1 millions d’euros

La start-up, qui vicommet d’annoncer bizarree levée de fonds de 16,1 millions d’euros, mise sur la physique quantique pour se différcommecier de ses concurrcommets. Sa plate-forme logicielle a ainsi été conçue sans les simplifications de calculs traditionnellemcommet utilisées depuis les années 1980 car les robots n’étaicommet alors pas suffisammcommet puissants. bizarre changemcommet de paradigme qui lui permet de se tcommeir prêt pour le virage du quantique, « dès que l’utilisation d’robots quantiques de manière industrielle sera possible », explique Robert Marino, son présidcommet. D’ici trois ans, Qubit espère réaliser jusqu’à 20 % de ses calculs grâce au quantique. bizarre projet qui a attiré l’œil d’Octave Klaba, le fondateur de la licorne française OVH, qui a investi à titre personnel dans la société.

Il vous reste 32.69% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.