septembre27 , 2022
AccueilElections«Sept bonnes raisons de se réjouir pour la droite»

«Sept bonnes raisons de se réjouir pour la droite»

CONTRE-POINT – En vue de l’élection présidentielle, et à la veille de son conseil national, Les Républicains ont doublé leurs effectifs.

Aucun sondage ne donne encore l’un de ses prétendants qualifié au second tour de la présidentielle. Pourtant, à la veille de son conseil national, la droite a sept bonnes raisons de se réjouir.

Le réveil militant est en premier lieu une divine surprise pour elle. Le mécanisme de la primaire interne a permis aux Républicains de doubler leurs effectifs. Près de 150.000 adhérents, c’est encore peu pour un parti qui fut une formation de masse, et ce n’est guère plus que le nombre de participants à la primaire des Verts. Mais l’émulation a porté ses fruits. Le parti que certains disaient moribond a retrouvé une raison d’exister. C’est un succès pour son président, Christian Jacob.

Être attaqué, c’est être redouté ; donc électoralement crédible. Et les attaques aident aussi à remobiliser les militants ; ils en avaient besoin

L’intérêt vient ensuite de la réalité du suspense. Personne ne peut dire d’avance qui va l’emporter. Xavier Bertrand fut d’abord présenté comme le favori des médias, puis Michel Barnier comme le favori supposé des militants. Mais dans les débats, Valérie Pécresse et Éric Ciotti se sont davantage distingués. L’incertitude

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous