septembre27 , 2022
AccueilElections«Ma ligne, c’est l’indépendance de la France»

«Ma ligne, c’est l’indépendance de la France»

INTERVIEW – Le candidat des Insoumis dénonce la vision «puérile» des relations internationales d’Emmanuel Macron et l’état «pitoyable» de la droite, «mêlant libéralisme économique et xénophobie».

Candidat des Insoumis à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon veut reconstruire les liens de la France avec la Chine et la Russie. Il appelle la droite gaulliste et démocrate-chrétienne à se lever contre les idées d’Éric Zemmour.

LE FIGARO. – Alors que l’épidémie regagne du terrain, comment jugez-vous la stratégie sanitaire du chef de l’État?

Jean-Luc MÉLENCHON. – Ma position sur la vaccination reste celle de l’OMS: convaincre plutôt que contraindre. Donc je suis opposé au passe sanitaire. Quand la conviction ne fonctionne pas, il ne faut pas s’en prendre aux pas convaincus mais aux pas convaincants. En outre-mer, le refus massif de la vaccination est le fruit d’une forte méfiance à l’égard de l’État, dont la parole est discréditée. Emmanuel Macron nourrit ce discrédit. Il aura mis plus d’un an et demi à admettre cette évidence: l’épidémie continuera tant que tous les peuples du monde n’auront pas les moyens de s’en protéger. Mais que propose-t-il? La charité. Donner ici et là des doses de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous