septembre27 , 2022
AccueilElectionsLe groupe RN se déchire en Auvergne-Rhône-Alpes

Le groupe RN se déchire en Auvergne-Rhône-Alpes

INFO LE FIGARO – Dénonçant une «cabale interne» au travers de messages anonymes sur Twitter, quatre élus du Rassemblement national local ont décidé de claquer la porte.

C’est curieux, chez les élus Rassemblement national, ce besoin d’user de faux comptes sur les réseaux sociaux… Au point que rien ne va plus au sein du groupe RN en Auvergne-Rhône-Alpes. Depuis plusieurs semaines, l’entité – qui compte quelque dix-sept conseillers régionaux – est prise en otage par des affrontements plus ou moins larvés entre deux clans irréconciliables. Notamment au moyen de messages publiés sur Twitter et grossièrement anonymisés.

Selon nos informations, quatre élus ont donc décidé de claquer la porte ce vendredi : Isabelle Surply, Vincent Lecaillon, Stéphane Blanchon et Christophe Boudot. Dans le but de créer un nouveau groupe lors de la prochaine session régionale, à la mi-décembre.«Je n’en peux plus, ça me bouffe, confirme au Figaro Isabelle Surply. Nous ne voulons plus subir la cabale et le harcèlement de ces gens en raison de notre soi-disant ligne idéologique. Alors que jusqu’à ce jour nous avons toujours soutenu Marine Le Pen.»

Une situation localement tendue de longue date, aggravée par la percée de Zemmour

La cohésion n’a jamais été le

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous