octobre3 , 2022
AccueilInternational«La France cherche à avoir un rôle plus sérieux dans les discussions...

«La France cherche à avoir un rôle plus sérieux dans les discussions nucléaires»

ENTRETIEN – Les négociations pour sauver l’accord de 2015 reprendront le 29 novembre à Vienne. Le négociateur iranien a rencontré un responsable du Quai d’Orsay et souhaite un plus grand engagement français.

Vice-ministre des Affaires étrangères, Ali Bagheri Kani est le nouveau chef des négociateurs iraniens sur la question du nucléaire. Il était à Paris mardi pour une rencontre au Quai d’Orsay, à trois semaines de la reprise des pourparlers à Vienne pour sauver l’accord international de 2015.

LE FIGARO. – Quelles seront les priorités de l’Iran lors de la reprise des négociations de Vienne le 29 novembre?

Ali BAGHERI KANI. – Nos priorités concernent la levée des sanctions illégales qui nous sont appliquées, car la question essentielle est le retrait des États-Unis de l’accord nucléaire de 2015, tout ensuite découle de ce retrait. Par conséquent la levée des sanctions sera au centre des discussions à Vienne. Tout ce qui peut nous conduire à un accord avec des conséquences palpables pour le peuple iranien est le plus important pour nous.

Le président Ebrahim Raissi a demandé aux grandes puissances d’être «réalistes», cela veut dire quoi?

Cela veut dire que toutes les questions qui seront soulevées

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous