septembre27 , 2022
AccueilElectionsEELV donne des gages sur la République et la laïcité pour séduire...

EELV donne des gages sur la République et la laïcité pour séduire le PRG

INFO LE FIGARO – Dans un courrier, le secrétaire national des écologistes Julien Bayou estime que les deux formations se retrouvent «sur l’essentiel». Il rencontrera la semaine prochaine le président du Parti radical de gauche Guillaume Lacroix.

Le mot République n’est pas présent à toutes les lignes, mais presque. Dans une lettre envoyée mercredi à Guillaume Lacroix, président du Parti radical de gauche (PRG), le secrétaire national d’EELV, Julien Bayou, assure que les deux partis, habituellement considérés comme assez opposés sur la question de la laïcité, se retrouvent « sur l’essentiel ». « Reste à nous rejoindre », indique-t-il dans sa main tendue à l’heure de la présidentielle et des législatives. Selon nos informations, Guillaume Lacroix et Julien Bayou doivent se rencontrer la semaine prochaine, peut-être mardi.

« L’affirmation de la supériorité de notre loi commune… »

Au PRG, qui voudrait bien servir de ciment entre les formations de gauche aujourd’hui désunies, Julien Bayou présente la laïcité comme « le pilier qui permet l’organisation de notre vie en société dans le respect de l’intime de chacun, croyants ou athées ». « C’est l’affirmation de la supériorité de notre loi commune, celle qui protège et émancipe », écrit-il dans cette lettre de trois pages, considérant la loi de 1905 comme « un joyau auquel nous ne devons toucher qu’avec d’infinies précautions ». Une loi, ajoute-t-il, qu’il faut « appliquer pleinement » et « protéger ».

Une « République écologiste »

Fidèle à sa ligne de protection des minorités, dont les croyants musulmans, Bayou juge que cette loi, dans une « République écologiste », doit être protégée « des instrumentalisations dont elle est l’objet par les forces conservatrices qui en font un outil au service d’un agenda politique servant à stigmatiser une partie de nos compatriotes. »

En matière de laïcité, l’école à un rôle prioritaire à jouer, ajoute-t-il, soucieux de défendre les enseignants. Sans promettre de doubler leur salaire comme la candidate socialiste Anne Hidalgo, il indique que ces enseignants, « hier considérés comme des statistiques, des dépenses inutiles, dont Nicolas Sarkozy disait qu’ils ne pourraient jamais remplacer le prêtre ou le pasteur et qui a réduit leur formation, doivent redevenir la priorité de la République. En matière de moyens, de rémunération et de prise en compte de leurs alertes. »

Un courrier «très apprécié» au PRG

Ce courrier, « un échange de fond », a été « très apprécié » au PRG, indique au Figaro Guillaume Lacroix. « Il y avait un besoin de clarification des positions d’EELV sur les questions républicaines et cette lettre n’était pas forcément attendue dans ses termes », dit-il, satisfait que Jullien Bayou « valide le principe d’une coalition, signal très encourageant ». Guillaume Lacroix indique encore : « Si Sandrine Rousseau partage tous les termes de cette lettre ce sera une excellente nouvelle. Nous n’ostracisons personne ». Au sein du PRG, on souligne que les propos de Julien Bayou dans le courrier « sont loin de ceux d’une Alice Coffin qui siège encore chez les Verts à Paris ».

Le 5 novembre, le PRG a envoyé une lettre à toutes les formations de la gauche pour tenter de les « raccommoder » via un « projet de gouvernement à écrire ensemble ». La réponse du PS est encore attendue.