septembre28 , 2022
AccueilInternationalpendant deux jours Rome a été placée en état d’alerte

pendant deux jours Rome a été placée en état d’alerte

Depuis des semaines, la police, surveille internet et les réseaux sociaux et les services de renseignements tentent d’intercepter les agitateurs en amont.

Premier grand rassemblement des chefs d’État depuis deux ans, ce G20 de Rome est aussi pour les mouvements protestataires la première occasion depuis longtemps de montrer leurs muscles. Samedi à 15 heures, plus de 5000 personnes représentants vingt mouvements des univers alternatifs, environnementaux (dont le mouvement de Greta Thunberg, Fridays for Future), étudiants et syndicaux, mais aussi les salariés des entreprises en crise, tous coordonnés sous la bannière «Vous le G20, nous le futur» partiront de la place Ostiense près de la pyramide, vers la place de la Bocca della Verità.

Au même moment, une manifestation organisée par le Comité «No Draghi», d’obédience communiste devait se tenir sur la place Saint-Jean de Latran, la grande place romaine des manifestations nationales. Et toute la journée de dimanche, jusqu’à la fermeture du sommet du G20 à 16 heures, se tiendra une assemblée nationale de convergence des mouvements sociaux au théâtre Garbatella, au cœur du quartier populaire éponyme.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous