septembre28 , 2022
AccueilElections«Les leçons cruelles du censeur Hollande»

«Les leçons cruelles du censeur Hollande»

CONTRE-POINT – Dans son nouveau livre, Affronter (Stock), l’ancien président est aussi lucide sur le jeu des autres qu’il est aveugle, ou plutôt muet, sur le jeu qui fut le sien.

En François Hollande, le spectateur est plus inspiré que l’acteur. Sur le banc de touche, il est aussi lucide, donc cruel, sur le jeu des autres qu’il est aveugle, ou plutôt muet, sur le jeu qui fut le sien.

Affronter (Stock), son nouveau livre, peut ainsi se lire de trois manières. On peut rester confondu devant l’aplomb d’un ancien président intarissable sur les torts, les limites, les petitesses des protagonistes de la vie politique – de Jean-Luc Mélenchon à Éric Zemmour, il y en a pour tout le monde -, mais qui ne se reconnaît aucune responsabilité dans la situation actuelle de la gauche. On peut à l’inverse se délecter du goût des formules, du sens du trait, de la précision des flèches, d’autant plus cruelles qu’elles frappent juste. Sur le plan de l’écriture, la férocité jubilatoire de Hollande n’est pas sans rappeler les écrits pamphlétaires de François Mitterrand – pour la place dans l’histoire, pour le meilleur comme pour le pire, c’est autre chose.

On peut enfin lire Affronter comme

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous