octobre3 , 2022
AccueilInternationalLe «Polexit» à l’arrière-plan des tensions entre la Pologne et l’Union européenne

Le «Polexit» à l’arrière-plan des tensions entre la Pologne et l’Union européenne

DÉCRYPTAGE – Une hypothétique sortie de Varsovie de l’UE fait surface après la décision du Tribunal constitutionnel balayant la primauté du droit de l’Union sur le droit national.

Le gouvernement polonais s’est une nouvelle fois saisi d’un instrument de choc: le Tribunal constitutionnel, une institution sur laquelle il avait mis la main en 2015. C’est ce même tribunal qui avait, il y a un an, jugé que la loi sur l’avortement – autorisant l’IVG en cas de malformation du fœtus – était non conforme à la constitution polonaise.

Pour la trentaine de manifestants rassemblés jeudi soir face au Tribunal constitutionnel qui énonçait son jugement sur la primauté du droit polonais sur le droit communautaire, c’était la consternation. «C’est terrible», a éclaté en sanglots Anna Labus, une retraitée. «Tout ce qui compte pour Jaroslaw Kaczynsk i (le leader du parti majoritaire au pouvoir: le PiS, NDLR), c’est sa propre opinion. Il s’est accaparé le Tribunal constitutionnel, le Conseil de la magistrature… Nous étions les bons élèves de l’UE, nous sommes devenus le mouton noir. Et dire que c’est son frère, feu Lech Kaczynski, qui a ratifié le traité (de Lisbonne, NDLR).» Iwonna Kowalska,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous