octobre3 , 2022
AccueilInternationalLe Canada seul face à la Chine après l’alliance militaire Aukus

Le Canada seul face à la Chine après l’alliance militaire Aukus

Washington, Canberra et Londres n’ont pas jugé utile de prévenir Ottawa qu’ils négocient une nouvelle alliance transpacifique. Le Canada paie sa perte de crédibilité en matière de défense.

«L’exclusion du Canada du pacte de sécurité Aukus révèle une politique de défense nationale défaillante», a titré récemment le quotidien The National Post. Des fuites gouvernementales ont révélé qu’Ottawa n’a même pas été mis au courant des tractations du pacte tripartite. Le premier ministre Trudeau a tenté de minimiser cette gifle en rappelant que son pays fait toujours partie de l’alliance des Five Eyes avec la Nouvelle-Zélande, l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni.

«Il s’agit d’un accord pour des sous-marins nucléaires, pour lesquels le Canada n’est pas actuellement ou de sitôt sur le marché», s’est défendu le chef du gouvernement, peu après l’annonce de l’Aukus. Plusieurs experts ont rappelé à Justin Trudeau que la triple alliance inclut la coopération en matière de cyberdéfense, d’intelligence artificielle et de partage d’informations de laquelle le Canada est désormais écarté.

«Le Canada est d’une remarquable faiblesse dans un monde auquel il ne s’est pas encore adapté. Nous

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous