septembre27 , 2022
AccueilInternationalLa Roumanie sombre dans l’instabilité politique

La Roumanie sombre dans l’instabilité politique

DÉCRYPTAGE – L’impétueux premier ministre roumain a été sèchement éjecté de son siège de chef du gouvernement d’un pays qui s’enfonce dans la crise.

Depuis plus d’un mois, la scène politique roumaine était secouée par des querelles sans fin entre les libéraux et les centristes qui se partageaient le pouvoir exécutif depuis fin décembre 2020. Mardi, l’impétueux jeune premier ministre roumain Florin Cîtu (49 ans) a été sèchement éjecté de son siège de chef du gouvernement, après le vote d’une motion de censure, plongeant dans l’instabilité le pays, déjà secoué par une double crise sanitaire et sociale liée aux prix de l’énergie.

Le vote a été qualifié d’«historique» à Bucarest: jamais dans la vie démocratique roumaine une motion n’avait enregistré un score aussi net. Chose rare dans la toujours jeune démocratie roumaine, l’un des partis de la coalition au pouvoir, l’USR PLUS (l’équivalant de LREM, membre de la même famille européenne «Renew Europe»), a claqué la porte du gouvernement et s’est rallié aux socialistes du PSD et au parti d’extrême droite AUR pour faire tomber le premier ministre au Parlement. USR PLUS accuse le PNL de tout

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous