septembre27 , 2022
AccueilInternationalla ministre Tamar Zandberg demeure fidèle à la solution à deux États

la ministre Tamar Zandberg demeure fidèle à la solution à deux États

La ministre israélienne de l’Environnement assure que le parti de gauche Meretz s’est constamment positionné aux avant-postes du «camp de la paix», concernant le conflit israélo-palestinien.

Difficile, à première vue, de ne pas y voir une alliance de la carpe et du lapin. Pour mettre un terme au long règne de Benyamin Netanyahou, les six députés du parti de gauche Meretz ont accepté, en juin dernier, de rejoindre un attelage gouvernemental dirigé par le jeune chef de file de la droite religieuse, Naftali Bennett, au côté du tribun ultranationaliste Avigdor Lieberman. Tamar Zandberg, qui y siège en qualité de ministre de l’Environnement, admet en souriant que ce nouveau gouvernement suscite «beaucoup de curiosité». Mais à entendre cette avocate infatigable de la laïcité, de la justice sociale et de la solution des deux États, il ne faut pas s’y tromper: «Nous n’avons rien abandonné de nos positions ni de notre idéologie.»

De passage la semaine dernière à Paris, où elle représentait son pays lors d’une réunion internationale sur le climat, Tamar Zandberg en a profité pour défendre le bien-fondé de cette coalition. Deux autres élus du Meretz, Nitzan Horowitz et Issawi Frej, y occupent

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous