octobre3 , 2022
AccueilElectionsla gauche ne convainc pas les Français

la gauche ne convainc pas les Français

SONDAGE EXCLUSIF – Pour 63% des Français, aucun des candidats de gauche n’est en mesure «de gouverner le pays».

Aucun candidat de gauche ne parvient, pour l’heure, à se stabiliser au-dessus de la barre symbolique des 10% dans les sondages. Le billet d’entrée pour le second tour de la présidentielle est donc encore loin. Pour autant, les sympathisants de gauche veulent rester optimistes : 59% d’entre eux estiment qu’«une candidature de gauche et/ou écologiste» pourrait remporter l’élection présidentielle en avril prochain, selon un sondage Odoxa Backbone-Consulting pour Le Figaro. 66% des Français jugent à l’inverse ce scénario impossible.

Seuls 30% des sympathisants socialistes se retrouvent dans la candidature Hidalgo

D’ailleurs, 59% des Français ne se disent proches d’aucun des cinq candidats de gauche. Du côté des sympathisants de gauche, 25% affirment avoir une plus grande proximité avec l’écologiste Yannick Jadot devant l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon (24%). La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, arrive troisième avec seulement 15%, et est suivie de près par l’ancien ministre socialiste de François Hollande, Arnaud Montebourg (13%). Le communiste Fabien Roussel arrive cinquième avec 6%.

À VPOIR AUSSI – Campagne présidentielle de 2022: ce qui attend Yannick Jadot

À noter que si Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon rassemblement majoritairement leur famille politique (63% pour les deux), ce n’est pas le cas pour Anne Hidalgo. Seuls 30% des sympathisants socialistes se retrouvent dans la candidature de la maire de Paris, alors que 24% d’entre eux se disent plus proches de celle d’Arnaud Montebourg. Entre les deux, 28% des sympathisants PS ne sont pas encore décidés. Une mauvaise nouvelle pour Anne Hidalgo, déjà en difficulté dans les sondages (jaugée entre 4 et 7%). Une bonne pour l’ancien ministre du Redressement productif qui peine encore à décoller (donné à 3%).

Des candidats pas convaicants

Autre point négatif pour la maire de Paris : 38% des sympathisants de gauche estiment qu’il faudrait «qu’Anne Hidalgo se désiste en faveur de Yannick Jadot» pour permettre une victoire de la gauche. Ils ne sont que… 23% à penser l’inverse. 37% d’entre eux jugent par ailleurs qu’ils devraient «se présenter l’un et l’autre car il n’y a aucune raison que l’un se désiste au profit de l’autre». Ironie de l’histoire : plus d’un sympathisant PS sur quatre (26%) souhaite que leur candidate se sacrifie au profit du candidat écologiste.

Dans le détail, 30% des sympathisants de gauche estiment que Jean-Luc Mélenchon est «le plus capable de se qualifier au second tour». Le candidat de LFI devance sur ce point ses adversaires : 19% le pensent pour Yannick Jadot, 14% pour Anne Hidalgo et 10% pour Arnaud Montebourg. L’Insoumis est également perçu comme celui qui est « le plus proche des préoccupations des Français » (31%), bien devant ses concurrents (Yannick Jadot : 16%, Arnaud Montebourg : 13%, Anne Hidalgo : 12%). Enfin, 26% jugent Jean-Luc Mélenchon comme le candidat de gauche «le plus capable de gouverner le pays». Il distance là aussi ses adversaires (Anne Hidalgo : 16%, Yannick Jadot : 15%, Arnaud Montebourg : 15%).

On observe cependant un décalage avec le regard des Français. En effet, 63% d’entre eux estiment qu’aucun des candidats de gauche n’est en mesure «de gouverner le pays». 56% jugent également qu’aucun des candidats de gauche n’est «proche des préoccupations des Français», et 59% qu’aucun n’a même une «stature présidentielle».