octobre3 , 2022
AccueilInternationalKiev commémore les 80 ans de Babi Yar

Kiev commémore les 80 ans de Babi Yar

L’Ukraine veut ériger un mémorial sur ce haut lieu de la Shoah par balles, où furent massacrées 100.000 personnes.

«Sur Babi Yar, il n’y a pas de monuments / Une falaise abrupte, comme une pierre tombale rugueuse.» Quand le poète soviétique russe Evgueni Evtouchenko visite Babi Yar en 1961, rien ne rappelle la tragédie qui a eu lieu vingt ans plus tôt dans ce ravin de Kiev.

Le 29 septembre 1941, peu après la conquête des nazis, les Juifs de la capitale sont convoqués près de Babi Yar, le «ravin de la vieille» en ukrainien. Près de 34.000 personnes y sont exécutées en deux jours, faisant du lieu l’un des plus importants de la Shoah par balles en Europe de l’Est.

En 2021, ce n’est plus l’absence de monuments qui fait couler l’encre, mais un nouveau projet de mémorial à 86 millions d’euros, financé par des donateurs privés et soutenu par Kiev, qui devrait voir le jour sur les lieux même de la tragédie d’ici à 2026.

Mémoires conflictuelles

«Aujourd’hui, il y a un champ de tir juste en bas, des bâtiments édifiés sur la fosse commune, vous vous rendez compte? Si on passe quinze ans à en discuter, quelque chose d’autre sera construit

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous