octobre3 , 2022
AccueilInternationalDepuis le Brexit, les différends entre Paris et Londres s’accumulent

Depuis le Brexit, les différends entre Paris et Londres s’accumulent

ANALYSE – Le bras de fer franco-britannique engagé depuis neuf mois au sujet de la pêche n’est qu’un contentieux parmi d’autres. La relation entre les deux pays n’avait pas été aussi dégradée depuis longtemps.

De part et d’autre de la Manche, les canonnières ont repris du service. On n’en est pas encore au rappel des ambassadeurs, mais la relation entre la France et la Grande-Bretagne n’avait pas été aussi dégradée depuis longtemps.

Après la «guerre de la saucisse» en juin, celle du poisson. C’est la dernière crise franco-britannique en date de l’après Brexit et après neuf mois de bras de fer, elle menace de s’étendre à Bruxelles. C’est en tout cas ce que propose Jean Castex pour forcer le gouvernement britannique à respecter ses engagements et à cesser de restreindre l’attribution des licences aux pêcheurs français.

Pour faire rentrer Londres dans le droit chemin, le premier ministre en appelle à la présidence de la Commission européenne, à qui il demande d’être «plus ferme» vis-à-vis du gouvernement britannique. Paris a même brandi l’arme énergétique, menaçant indirectement de restreindre l’approvisionnement en électricité des îles anglo-normandes, qui dépendent de la France…

Mais la pêche n’est

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous