septembre28 , 2022
AccueilInternationalAu Japon, l’exil par amour de la princesse Mako

Au Japon, l’exil par amour de la princesse Mako

RÉCIT – La presse à scandale ne pardonne pas à la nièce de l’empereur d’avoir lié son sort à un roturier.

Tokyo

Y a-t-il beaucoup de faire-part de mariage qui mentionnent que la future épouse est traumatisée? C’est en tout cas l’étrange annonce faite par le Kunaicho, la Maison impériale du Japon, vendredi. Celle-ci a confirmé les noces de la princesse Mako et de son fiancé Kei Komuro, le 26 octobre, mais a précisé que l’heureuse élue souffrait de troubles du stress post-traumatique (TSPT) en raison de l’acharnement médiatique subi par les tourtereaux. L’annonce clôture, au moins pour le moment, une saga où l’aristocratique le dispute au sordide depuis la révélation, en 2017, de leur relation.

Personnage principal de cette série à rebondissements: Mako, fille aînée du prince Akishino, frère de l’empereur Naruhito. Suivie depuis sa plus tendre enfance par les très agressifs paparazzis nippons, Mako avait trouvé l’âme sœur en Kei Komuro, un roturier incolore croisé sur les bancs de leur université de droit. Elle devait se marier en 2018 dans la bienveillance générale. Jusqu’à ce que le pays fasse

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous