septembre27 , 2022
AccueilElectionsAnne Hidalgo veut s'emparer du «social»

Anne Hidalgo veut s’emparer du «social»

Jaugée autour de 5 % des intentions de vote dans les sondages, la candidate du PS veut se saisir en particulier de la question du pouvoir d’achat.

« On entend toujours de belles phrases, mais rien n’a changé », soupire une habitante. « J’ai travaillé toute ma vie, et je vis à découvert », souffle une autre. Dans le petit local du Secours populaire de Chenôve (Côte-d’Or), les témoignages de vies difficiles se multiplient. Ici, 37 % de la commune vit avec moins de 1000 euros par mois. Anne Hidalgo acquiesce, et fustige les macronistes : « Beaucoup d’entre eux ne savent même pas ce que vous vivez. Moi, je ne l’ignore pas. Je me nourris de ce que vous me dites. J’ai vécu dans une cité. Je sais ce qu’est la dureté des vies », assure-t-elle.

Alors que sa candidature patine – jaugée autour de 5 % des intentions de vote dans les sondages – Anne Hidalgo veut se saisir de la question sociale, et surtout du pouvoir d’achat, pour enfin décoller. La candidate socialiste affirme savoir de quoi elle parle. Le story­telling est bien rodé : « J’ai grandi dans un quartier qui ressemble à Chenôve. Ma famille ne roulait pas sur l’or. Nous avions

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous