septembre28 , 2022
AccueilInternationalLe congé sabbatique s’installe dans les mœurs des jeunes Allemands

Le congé sabbatique s’installe dans les mœurs des jeunes Allemands

TÉMOIGNAGES – Outre-Rhin, il n’est pas rare qu’un jeune étudiant se donne un, voire deux ans de césure pour réfléchir à sa carrière.

Correspondant à Berlin

Il est difficile, à 18 ans, d’embrasser un métier sans risque de se tromper. Bella Bovermann a aussi longtemps hésité. Le futur bachelier s’intéressa d’abord à la psychologie, puis à l’électrotechnique, deux matières qui n’ont pas grand-chose en commun. Puis le jeune homme a trouvé sa voie, après des mois de méditation passés dans un monastère reculé du Japon: mi-octobre, il commencera des études de droit à Munster.

Cet été, de retour à Berlin, l’étudiant s’est acclimaté à sa vie d’adulte et tente de trouver un sens à son intermède oriental. «Dès l’âge de 16 ans, je voulais aller dans un monastère et j’ai pensé que c’était le meilleur moment pour vivre cette expérience complètement différente. Je voulais rester ouvert, découvrir ce qu’il y avait dans le monde et savoir ce que j’étais capable d’entreprendre par moi-même», explique Bela, vêtu d’un samogi violet, le vêtement traditionnel dont il peine à se défaire.

Un marché lucratif

S’étalant de novembre 2019 à janvier 2021, sa parenthèse

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous