septembre27 , 2022
AccueilElections«Le choix étrange d’un corps électoral rétréci»

«Le choix étrange d’un corps électoral rétréci»

CONTRE-POINT – Samedi, les adhérents de LR ont choisi l’option d’un congrès au détriment d’une primaire pour désigner leur candidat à la présidentielle.

Essayons de comprendre. Si Les Républicains avaient validé le principe d’une primaire, un vote aurait été organisé pour départager Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et Philippe Juvin ; la candidature de Xavier Bertrand restant en dehors. Mais ça, Christian Jacob n’en voulait pas et les adhérents de LR ont approuvé son point de vue. Exit donc la primaire, place à un congrès. Le parti va donc organiser… un vote pour départager Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et Philippe Juvin ; la question Bertrand restant toujours en suspens. À droite, la modalité du choix pour la présidentielle s’est inspirée du célèbre sketch des Inconnus sur le bon chasseur et le mauvais chasseur: ça n’a strictement rien à voir, mais l’on procède exactement de la même manière ; en l’occurrence par un vote.

Il y a pourtant une différence majeure entre la solution retenue par un gros quart des adhérents LR (58% des votants n’étant eux-mêmes que la moitié des inscrits) et celle qu’avait proposée

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous