octobre3 , 2022
AccueilElections«Impasse interne et pression de Zemmour sur la droite»

«Impasse interne et pression de Zemmour sur la droite»

CONTRE-POINT – La candidature de l’écrivain obsède et embarrasse la droite dite «classique», déjà préoccupée par l’organisation d’un congrès.

Il faut parfois croire à la cohérence des politiques. Xavier Bertrand ayant martelé qu’il ne se soumettrait à aucune forme de primaire, il fallait être naïf pour espérer qu’il allait se ranger, comme par enchantement, au principe d’un «départage» par les seuls adhérents.

Est-ce Christian Jacob qui a pris ses désirs pour la réalité en croyant que le patron des Hauts-de-France allait accepter de participer au congrès en tant que compétiteur parmi d’autres? Ou est-ce Bertrand qui a entretenu le flou auprès du président de LR sur ses intentions? Toujours est-il que, moins d’une semaine après le vote enterrant la primaire, c’est retour à la case départ pour la droite. D’un côté, Bertrand n’offre pas d’autre solution aux autres que s’effacer sans autre forme de procès, sous couvert d’une discussion commune préalable. De l’autre, on voit mal pourquoi Valérie Pécresse ou Michel Barnier déclareraient forfait alors qu’une procédure a été validée.

Dès lors que le principe d’un vote était admis, ils pensaient que la pression serait forte sur celui qui resterait en dehors de la procédure commune

L’impasse vient de ce qu’aucun scénario imaginé ne s’est

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous