octobre3 , 2022
AccueilInternationalDonald Trump attaque le New York Times et sa nièce en justice

Donald Trump attaque le New York Times et sa nièce en justice

L’ancien président américain poursuit en justice trois journalistes du New York Times et sa nièce pour avoir révélé des documents fiscaux personnels. Il réclame plus de 100 millions de dollars de dommages et intérêts.

L’ancien président américain a déposé une plainte via son avocate Alina Habba contre trois journalistes du New York Times et sa nièce pour avoir divulgué des informations confidentielles sur ses finances, selon le journal américain The Daily Beast.

Donald Trump reproche à sa nièce d’avoir cédé aux demandes des journalistes en question pour «récupérer des documents dans le bureau de son avocat afin de les transmettre» au quotidien new-yorkais. Grâce à ces documents, les trois journalistes avaient publié en 2018 une série d’articles sur la gestion fiscale de la fortune du magnat de l’immobilier. Après plus d’un an d’enquête, ils avaient affirmé que Donald Trump avait reçu de son père, sur plusieurs années, l’équivalent de 413 millions de dollars. Ces fonds auraient, pour partie, été transférés par le biais d’une société écran, ce qui leur aurait permis d’échapper à l’impôt.

À la suite de cette enquête, les journalistes avaient emporté le prestigieux prix Pulitzer dans la catégorie «reportage explicatif» l’année suivante.

«Un complot insidieux»

L’ancien président accuse aujourd’hui sa nièce d’avoir violé un accord de confidentialité passé en 2001. Dans la plainte déposée il lui réclame, ainsi qu’au journal, plus de 100 millions d’euros de dommages et intérêts. «Ils se sont livrés à un complot insidieux pour obtenir des documents confidentiels et hautement sensibles qu’ils ont exploités à des fins personnelles et pour légitimer leurs articles», peut-on notamment lire dans la plainte.

Ce n’est pas la première fois que Trump est aux prises avec sa nièce. En 2020, Mary Trump avait publié un livre intitulé « Trop et jamais assez : comment ma famille a créé l’homme le plus dangereux du monde » dans lequel elle reconnaissait déjà avoir donné des informations confidentielles aux journalistes du New York Times. Donald Trump avait d’abord tenté de faire interdire la publication en raison de l’accord de confidentialité passé en 2001. Il avait ensuite presque salué le succès qu’avait rencontré le livre dans les ventes. «Je suis le plus important membre du club du Livre du mois!». Avant d’attaquer sa nièce «que j’ai rarement vue, qui ne connaît pas grand-chose sur moi, et dit des choses fausses sur mes merveilleux parents (qui ne pouvaient pas la supporter!), et moi».

«Faire taire la presse»

«La couverture par le New York Times des impôts de Donald Trump a été primordiale pour informer les citoyens grâce à des reportages méticuleux sur un sujet d’intérêt public majeur», a déclaré Danielle Rhoades Ha, une porte-parole du journal dans un communiqué. «Ce procès est une tentative de faire taire les agences de presse indépendantes et nous prévoyons de nous défendre vigoureusement contre cela.»

Mary Trump a également réagi à la plainte : «Je pense que c’est un très mauvais joueur, et qu’il va faire n’importe quoi pour s’en sortir». «C’est le désespoir», a-t-elle ajouté. «Les murs se referment autour de lui».